Dernière mise à jour : sept. 3

Julie me racontait qu'au moment de changer le lieu/date de leur mariage (une nouvelle tradition de mariage des derniers mois que beaucoup de mariés reconnaîtront) elle en faisait des nuits blanches pour finalement prendre son courage et me demander, en panique, si j'acceptais de me déplacer en Estrie. OUIIII JE LE VEUX, JULIE!

La suite de l'histoire c'est Julie en larme qui entre en plein meeting zoom de marc pour lui annoncer que le mariage est sauvé. Sauver un mariage avec une courte réponse Messenger n'aura jamais été aussi simple mais oh combien apprécié.

Si vous saviez, Julie et Marc, comment vous avez vous même fait de ce mariage un mariage parfait. Julie qui a tout fait de ses mains, elle-même... wonderwoman bonsoir. Même rire une shot et réparer le gâteau quand elle a vu qu'il était tombé dans la boîte.

Ok..ok.. vous êtes ici pour 2-3 mots mais surtout des photos, j'arrête de faire durer le suspens avec des photos qui en disent juste un peu et je vous présente le doux et parfait mariage de Marc & Julie.

Des mariés expressifs

& des invités en or qui donnent tout son sens à l'expression ''quality over quantity''.

Un lieu où t'as même pas besoin de te forcer pour faire des belles photos parce que partout où tu regardes tout, tout, tout est inspirant.

Une température douce, des nuages d'après-midi dont les photographes raffolent

pour documenter une cérémonie extérieure. (Tout ça sans pluie, bien sûr.. Julie a probablement elle-même fait la météo de ses mains ce jour là pour que ce soit parfait comme ça.)

Une deuxième photographe rien de moins que parfaite, merci Laurianne.

Je me pince encore, comment je peux avoir le droit de participer à ce genre de journées et appeler ça travailler, c'est un mystère. Une chose est certaine, autant pour Marc & Julie que pour tous mes autres clients, je ne vous remercierai jamais assez de la confiance que vous m'accordez.

Faire une galerie diminuée pour en faire un article de blog qui ne comprends pas 350 photos, c'est difficile. Experte en photos pas mal plus qu'en mots, j'ai quand même des petits papillons de pouvoir regarder encore et encore toutes les émotions capturées dans cette journée. J'ose espérer que vous apprécierez autant que moi la complicité de ces mariés.

Ça fait queeeee.. si tu veux des photos magiques, des photographes attentionnées, des souvenirs inestimables, c'est pas mal dans nos lens à moi et ma 2e photographe que ça se passe. Je laisse le dernier mot à Marc et Julie juste pour appuyer ce beau blog d'un témoignage client qui nous flatte dans le sens du pouel.


''Nous sommes encore sur notre nuage. Je ne vous remercierai jamais assez de tout le professionnalisme, gentillesse et générosité dont vous avez fait preuve. ''


MARIAGE// DOMAINE 360 PHOTOGRAPHE: JESSYCA VIENS GABORIAU ASSISTANTE/ 2E PHOTOGRAPHE: LAURIANNE GERVAIS COURCHESNE









Mon premier championnat canadien en 8 ans de photos de presse à l'international de montgolfières. Dans le genre; Photos d'aventures. On pourrait difficilement faire mieux.

Après 8 ans c'est réaliste de dire que les pilotes me connaissent par mon prénom, certains m'engagent pour leurs photos de famille, certains sont devenus plus des amis que des connaissances.

J'ai photographié les nacelles, les ballons, les bruleurs, les pilotes, les équipes de poursuite, les spectateurs. Je les ai photographiés de 5h00 am à 21h00. Je les ai photographiés été comme hiver... au sol, en train de gonfler, dans les airs, à l'atterrissage. Je les ai suivi avec des étoiles dans les yeux n'importe où dans la ville en n'ayant jamais envie d'être ailleurs.


Se lever à 4h00 AM pour aller naviguer dans le ciel dans un panier d'osier... ça tisse des liens !! La chance que j'ai d'immortaliser ces moments uniques et magiques, ça.. ça se décrit bien mal en mots. Heureusement j'ai des tonnes de photos pour en témoigner.



Ce couple qui m'a confirmé un contrat de mariage dans un champ d'envolée, inévitablement, ça allait cliquer entre nous. Un an plus tard me voici dans leur nacelle à pouvoir partager le ciel pendant un événement que nous n'avions pas vu à Saint-Jean depuis 23 ans.


Un peu de chance, beaucoup de travail acharné et une tonne de générosité de la part du pilote (Jesse Duval Harbour), me voici une fois de plus à me tenir un peu trop fort au rebord de la nacelle pendant qu'on décolle du sol pour vivre une matinée que je n'ose même pas imaginer en rêve. Au dessus de la brume, avec d'autres ballons autour de nous, à traverser la rivière par le ciel et tout ça avant même qu'il soit 8h00.


2020 c’est juste un chiffre.

L’année qu’on vient de passer c’est une année tout de même un peu belle. C’est trouver de nouvelles façon de se dire qu’on s’aime. On passait beaucoup de temps ensemble mais est-ce qu’on se disait autant ‘Je t’aime’ ? Je ne crois pas.


2020 c’est s’aimer plus fort, c’est être créatif dans ses façons de le dire. C’est apprécier toutes les petites choses qu’on prenait pour acquis. C’est essayer fort, encore plus fort de voir du joli partout. C’est avoir la chance d’avoir toutes les technologies pour pouvoir communiquer notre amour et nos inquiétudes et de savoir que quelqu’un a de la compassion et nous aime, de l’autre côté de l’écran.

C’est travailler sur nous-même, apprendre à se connaitre, s’aimer des fois, s’haïr d’autre fois et comprendre qu’on devrait améliorer certaines facettes de nous même pour devenir beaux beaux beaux en dedans.


Si les années plus difficiles existaient pas, on resterait toujours à la même place. Faut que ça soit difficile un peu des fois pour avancer plus vite. En 2020 on s’est aider. On a aidé des gens qu’on connaissait et d’autres qu’on avait jamais vus. Si cette année nous a rendu tous un peu plus généreux.. pourquoi pas?


On a été compréhensif.. des fois pas, mais on s’est dit ‘’câline, je ferai mieux la prochaine fois’’. Si on a appris a s’excuser, à se dire les vraies affaires, à se pardonner et à apprécier… Je dis ok, on peut passer à 2021 mais n’oublions pas 2020. J’te dis pas que j’ai tout aimé, loin de là. J’te dis pas que c’était facile non plus… Mais j’suis quand même fière de terminer 2020 et de voir que je suis entourée de personnes qui aspirent à être de meilleurs eux-même. J’suis fière de moi aussi, faut s’le dire. Tout le travail que j’ai fait sur moi cet année, je me connais mieux que je ne l’ai jamais fait et j’essaie d’être plus compréhensive aussi avec moi-même.

Je vous souhaites des beaux souvenirs.

Je vous laisse sur quelques unes de mes photos de presse de 2020 parce que c’est plutôt rare (ça arrive jamais) que je vous partage ça et vous ne me connaîtrez qu’un peu mieux.