Octobre 2019.


Un texte plus personnel, parce que je devais me libérer de ces mots. Parce que ça me fait du bien de partager qui je suis grâce en parti à qui elle était. Parce que dans ma quête d’être vraie, le plus triste en fait aussi parti, mais il ne veut pas toujours dire que négatif.


À quel point on ne savait pas ce qui se trouvait devant nous, ce qui se cachait dans les mois à venir. Aujourd’hui je réalise la chance des derniers moments qu’on a put avoir avec toi. La chance qu’on a eu de pouvoir célébrer avec toi jusqu’à la fin. La chance qu’on a eu de pouvoir te coller, t’embrasser, te faire rire. La chance qu’on a eu d’écouter nos chansons préférées ensemble jusqu’à la dernière minute. Autant je m’ennuie, autant je suis reconnaissante de ne pas avoir à me demander si tu te sentais seule et si tu avais peur. Tu méritais de l’amour à profusion jusqu’à la toute dernière minute. Tu méritais tout.


Ça fait officiellement une année complète que j’écris ces mots et que je les efface, que je regarde nos photos, nos vidéos le coeur plein de nostalgie. Ça fait un an que j’ai peur que mes mots ne soient pas à la hauteur de la personne que tu étais. Ça fait un an et bien plus que je n’arrive pas à décrire ta douceur, ton importance. Aucune phrase n’arrive à rendre de façon juste le doux de ce moment qui est pourtant l’événement le plus difficile de ma vie.

L’aide médicale à mourir on ne veut pas toujours en parler et pourtant..

Tu es partie doucement, à ta demande. Ça me semble fou aujourd’hui de nous imaginer tous rassembler autour de ton lit, à l’hôpital. Autant de gens et encore plus d’amour dans une si petite pièce. Tu nous auras appris à rire de tout, à rire peu importe les circonstances. Pas pour faire semblant qu’on n’a pas mal ou qu’on n’est pas tristes mais juste parce que ça passe mieux ensemble, le sourire aux lèvres. Grâce à toi je tenterai toujours d’être généreuse, d’être patiente, d’être compréhensive. En suivant ton exemple je donnerai toujours le meilleur de moi-même et je continuerai d’être créative et d’essayer, de toujours essayer plus.


Les mots ne pourraient pas mieux décrire que ces images les mixed feelings à propos de cette journée.

Des rires, de l’amour, de la tristesse, de la nostalgie. Je me souviens de chaque instant avec toi, la tête reposée sur ton épaule, les larmes aux yeux… sans rien dire d’autre que je t’aime. Les hommages aux gens partis me rendent triste parce qu’au fond de moi j’espère que de ton vivant tu savais toutes ces belles choses à propos de toi. J’espère qu’on a sut te rendre tout l’amour que tu as donné et toute la patience que tu as partagée. Tu mérites ton repos, tu as tout donné de toi, tu mérites le nuage d’amour sur lequel tu flottais en quittant. Tu auras entendu ceux que tu aimes crier en coeur ‘’JE T’AIME’’ en quittant, sur la trame sonore des chansons importantes de ta vie, avec des ballons et des photos plein la pièce.


Tu m’auras enseigné ton amour de la photo pour les souvenirs et la nostalgie qui viennent avec cette passion et en regardant nos souvenirs du début à la fin je me souviendrai de la personne incroyable que j’ai eu la chance d’appeler ma grand-mère.

Rassembleuse, Généreuse, Patiente, Drôle.

Tu es tout ce que j’aspire à être.



211 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout