Je te parle de moi.

J'ai toujours été calme en temps de crise. Pourtant, je te le rappelle, mon hypersensibilité fait en sorte que je vis des émotions intenses et chaotiques sans arrêt. Peut-être que de vivre chaque jour mes propres tempêtes fait en sorte qu'en cas de crise réelle, je reste calme... Je ne le sais pas.

Alors qu'il y a quatre ans je tombais tête première sur une roche, en plein déluge à 1600mètres d'altitude au sommet du Mont Lafayette, je repris tout naturellement ma descente comme si je n'avais pas du sang plein le visage et une plaie ouverte au front. Je descendis une heure.. ou deux.. je ne sais pas, rassurant mon amie d'une blague par ci et par là pour détendre l'atmosphère. Après la route de plusieurs heures jusqu'à chez moi, je me rendis seule à l'hôpital pour faire des points de suture alors que je suis terrorisée des aiguilles. Sans jamais demander d'aide autour de moi, n'avisant même pas mes proches que j'étais tombée tête première en forêt et que j'arborais maintenant plus ou moins fièrement 5 points de suture dans le front. Je reste calme en temps de crise, j'offre mon aide même lorsque j'ai l'impression de m'enfoncer, mais jamais je n'en demande.

Pourquoi.. créature étrange que je suis, je trouve le moyen de m'effondrer alors que la planète tombe de beaucoup plus haut que moi.


Je n'ai pas peur de rester chez moi. Je n'ai pas peur de manquer de nourriture. Je n'ai pas peur de manquer d'argent.

Je n'ai pas peur d'arrêter de travailler pour un moment. J'ai peur de perdre ce que j'ai créer, j'ai travailler si fort pour être la photographe que je suis, j'ai peur de ne plus jamais la retrouver suite à cette crise mondiale. C'est égoïste je le sais mais j'ai toujours été honnête et transparente et c'est ce que mes clients et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux apprécient le plus de moi, je continuerai alors sur la même voie. Travailler pour soi-même c'est beau, je te partage jours après jours des images remplies d'émotions, des moments inoubliables, des douceurs de la nature, des premiers jusqu'aux derniers moments en famille. Mais travailler pour soi c'est avoir donné tout ce qu'on a pour bâtir ce que vous voyez passer, l'espace d'une minute sur votre fil d'actualité facebook. Le doute est toujours présent, mais aujourd'hui le doute me renverse l'estomac, il fait en sorte que je vous écris ces mots sur une notre moins positive qu'à l'habitude. Je tenterai dans les jours qui suivent de regarder ma cicatrice au visage dans le miroir et me dire qu'on s'en sortira tous. Je tenterai dans les jours , les semaines qui suivent de continuer une vague positive sans nommer le drame, pour rendre votre quotidien un peu plus léger et sortir de la redondance.


Je voulais seulement, une fois de plus, vous partager en mots à quel point les émotions que vous me faites vivre sont fortes et positives lorsque vous me laisser entrer dans vos vies pour vous photographier. Je vous remercie de faire partie de ma vie, de m'accorder votre confiance. Je ne vous demande rien, je vous remercie seulement.


Les tempêtes des fois c'est beau.. comme en témoigne ma photo préférée à vie. On s'en sortira et si dans cette tempête on perd des morceaux de nous même je suis certaines qu'ensemble on saura retrouver encore mieux. Vos craintes et anxiétés sont valables même si on vous répète que tout ceci est plus grand que vous, vous avez le droit de ressentir. Vous êtes humains. Si vous avez besoin d'une oreille pour écouter, des mains pour aider, je serai là. Contemplez le beau de la tempête, on se revoit bientôt collectivement plus forts.



135 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout