Ça l'air de quoi une séance avec des mesures de distanciation? J'pourrais prendre mes termes habituels pis te dire que c'est une séance toute simple, une séance toute douce. Mais en fait c'était pas mal plus festif que ça, j'ai pensé t'en publier une photo sur ma page mais en les travaillant (le soir même parce que je suis ben trop excitée d'avoir put enfin faire une séance comme ça) j'ai réalisé que ce serait juste impossible de choisir. J'ai pas eu envie de passer ça dans la grosse retouche. J'ai laissé ça le plus naturel possible, le plus vrai. Les p'tits genoux plein de terre, les cheveux dans les yeux. Je sais pas si c'est parce que j'me suis garrochée chez mon amie pour jouer mon rôle de tatie et de photographe en même temps, je sais pas si c'parce que j'les aime ou si c'est parce que j'ai pas put faire ça depuis trop longtemps mais je suis tombée sous le charme de cette séance. Hey, être humble ce sera pour un autre jour, ces photos là me font ben trop de bien.


Ça fait qu'une séance de confinement ça a l'air d'un peu tout ça. Ça l'air de faire du bien, ça l'air de courir vite, ça l'air un peu tannant. Une séance photo de confinement ça a un peu des airs d'une séance de chatouillage dans le gazon mouillé. Une séance de confinement c'est un bébé crampé devant sa grande soeur qui saute dans la piscine avec ses souliers aux pieds. Finalement, c'est quand même simple pis c'est quand même doux.

Ça a rempli mon coeur de joie, j'peux pas croire que j'ai eu a me priver de ça pendant des mois.

Combien tu gages que cette séance sera un souvenir positif de tout ça?


Cher client, futur client, futur parent, futur marié, lecteur... humain.

Je te partage une photo de ma face qui boude pour te parler un peu de la situation.

Situation hors du commun, situation unique qu'on ne vivra qu'une fois (s'teplait).


Nous n'avons toujours pas le droit aux séances lifestyle.

Je le sais, c'est un service de luxe pour les clients mais dans ma tête à moi c'est un peu un service essentiel parce que lever ma caméra pis dire des jokes pour te faire rire ben c'est un peu ça qui me paye ma bouffe, mes vacances, mes soins, mes services essentiels t'sais. C'est aussi un peu ma thérapie, je ne savais pas que j'avais besoin de thérapie avant d'être privée de cette abondance créative dans ma vie. Depuis le début j'essaie d'être positive, j'essaie d'être patiente, j'essaie de me réinventer en attendant. J'espère quand même que t'as pensé à peser pause sur la croissance de tes enfants, j'veux pas en manquer un trop gros bout.


J'ai respecté les consignes à la lettre, j'suis compréhensive t'sais je le sais que faire des photos c'est pas ça qui va soigner la planète mais je sais aussi que ça lui nuit pas à la planète quand je reçois des messages tout plein d'émotion pour me dire à quel point ce souvenir sera puissant et positif. Anyway, c'est pas permis qu'est-ce tu veux j'te dise.. En attendant tu as le droit d'aller te faire coiffer, maquiller, tatouer, tu m'reviendras tout beau pour nos séances photos là, ça s'en vient je le sais, je le sens. Tu as peut-être peur que plus c'est long moins je vais avoir du temps pour toi, pour tes photos, comme d'autres m'ont demandé en message privé. Les journées sont plus longues, le soleil se couche tard et j'ai envie de créer avec toi, je serai disponible pour tout le monde, je m'adapterai. J'te le dis qu'ensemble et bientôt on pourra créer des souvenirs positifs de cette maudite pandémie. En attendant appelle ta famille, tu as le droit de les voir dans ta cours à partir de vendredi, ça va te faire du bien promis.

Aujourd'hui j'suis un peu moins positive pis tu sais quoi, c'pas grave.. J'ai d'la peine, je l'aime ma job. Quand j'ai entendu que les rassemblement de 10 personnes étaient permis, que les salons d'esthétique et de tattoo ouvraient j'ai sauté de joie, ça se peut pas que ça nous inclus pas. Ben tu sais quoi.. ça nous inclus pas. D'un côté ça brise un peu mon coeur de me sentir oubliée et d'un autre je comprends que maudit, c'est une pandémie, c'est normal qu'on pense pas à moi en premier.


Pour le moment je peux faire de la photo de presse, mais sans arts, sans sports, sans spectacles, sans fêtes, sans festivals.

Pour le moment je peux faire de la photo corpo, mais pas en studio et si tu es un service essentiel seulement.

Pour le moment je peux faire de la photo pour moi, mais sans sortir, sans aller en camping, sans voyager, sans voir trop de membres de ma famille en même temps. Demain ce sera autre chose, chaque petite victoire en son temps.


Saches que quand ce sera permis je prendrai mes précautions, autant je veux travailler autant ta sécurité m'importe. On restera loin, je me retiendrai de chatouiller tes enfants, je désinfecterai mon matériel, on travaillera dehors et sur des terrains privés.


Si en attendant tu veux vraiment m'encourager; j'offre maintenant le service de dessin digital. C'est l'fun, c'est beau pis ça nous rapproche en attendant. Vas voir ça sur ma page.


Je termine là dessus; Vous êtes tous essentiels.



Ça a commencé par l'interdiction de pouvoir créer avec mes clients (ok.. oui c'est moins dramatique, plus complexe et moins personnellement visé vers moi, je l'sais)


Projet 1: Prendre une marche autour de la maison

Hey c'est pas facile prendre une marche avec un cerveau créatif emprisonné, ça c'est donc transformé en documentation extrême de ce qu'on pouvait trouver d'un peu cute autour de la maison pendant une marche qui s'est transformée en une sortie de plus d'une heure sans même avoir marché 1km.

(photos prises le 28 mars).


Projet 2: Jouer aux cartes ''Hey on fait tu un château de carte pis on triche? ça va être drôle.'' C'est la même journée que projet 1.. y me restait un peu de débordement créatif ça l'air. Le moins pertinent de mes projets mais peut-être le plus drôle (pis ça nous a occupé, c'est ça l'important non?)

Projet 3 : Des autoportraits Y pouvait pas juste faire gris? La lumière ça m'inspire pis mon devoir de citoyenne m'empêche d'aller photographier la face de mes clients préférés. (pis la bédaine enceinte, pis les minis pieds de bébés, pis les grimaces d'enfants, pis les ados qui boudent... etc. Je m'ennuie tu le comprends) j'y suis donc allée avec une très longue série d'autoportraits. Plûtot inhabituel de voir autant ma face sur mes réseaux sociaux qu'on ma dit mais tout de même apprécié.


Projet 4: Être un peu fine

J'ai des produits que j'adore à la maison pis ils sont pas mal cute, j'ai fait le ménage de la maison la veille.. bon ben, j'vais les photographier et les envoyer aux principaux concernés. J'ai du temps, j'ai du talent, j'ai les produits, j'ai le cerveau qui chauffe. Aussi bien virer tout ça en positif. Je sais que mon travail a une valeur, je vais continuer de charger pour mon travail post-pandémie parce qu'après tout c'est comme ça que je gagne ma vie mais en ce moment c'est interdit pour moi de pratiquer mon métier et essayer de faire plaisir ça me rend heureuse. Pourquoi ne pas me rendre heureuse en étant un p'tit peu fine?


Projet 5: Écouter Netflix

Plus compliqué que ça en a l'air, prendre un break de son hamster qui tourne. Il pleut dehors, ça l'air que les temps gris aussi ça m'inspire. Je fais donc une séance photo complète à ma fenêtre de salon.



Projet 6: Le live

J'ai pas dormi la veille, ça m'a ben gros stressée d'être la fille devant la caméra, ma place c'est derrière. Je m'ennuyais tellement de vous parler qu'encore une fois ça m'a fait le plus grand bien de pouvoir communiquer avec vous. Un stress positif pour une fois c'était pas de refus. J'ai été super touchée de voir que mon travail vous intéressait autant. Un gros merci pour celle là <3



Projet 7: La séance photo virtuelle

Je t'en parles dans le dernier article de mon blog, pour ne pas être trop redondante voici le lien

https://www.jessycaviensgaboriau.com/post/facetime-photoshoot


Projet 8: Le plus récent

Il y a un bout de temps, quand on pouvait encore courir à la montagne je profitais d'un entraînement du Club de trail du Mont Saint-Grégoire avec mon amie Isabelle Gingras. Elle me disait qu'elle aimerait bien voir un projet photo où l'on peut voir des avant-après de monsieur madame tout-le-monde maquillés, coiffés et retouchés comme dans les magasines (si tu me suis sur instagram tu sais comment j'aime les before/after et les behind the scene). Le confinement c'est pas le moment idéal pour faire entrer des gens dans mon studio mais j'ai la chance d'avoir une ado à la maison qui demande juste ça qu'on lui trouve quelque chose à faire. Ça fait qu'on a pris une photo avant: Roxanne au naturel comme vous la connaissez.. 1h00 de coiffure et de maquillage plus tard on a fait la photo après. J'ai un diplôme en coiffure qui traîne quelque part loin dans ma mémoire qui a put m'aider un peu pour la partie coiffure. Je n'ai malheureusement aucun diplôme en maquillage mais j'ai compensé sur la retouche. (Maquiller du monde sur photoshop c'est pas mal plus dans ma description de tâche, une chance!) Là, qu'on se le dise le but de l'exercice c'est juste de pousser un portait normal à ses limites et de vous montrer à quel point ont peut aller loin avec la retouche, Roxanne est parfaite au naturel et je le sais, elle était consciente du but du projet et bien d'accord de s'amuser avec ça elle aussi. 1h00 de photoshop plus tard on en arrive au résultat final, je t'ai même accéléré le tout si tu avais envie de voir 1h00 de retouche résumé en une courte vidéo d'à peine 3 minutes (à la fin de l'article). En espérant qu'après tout ça tu aies envie d'aller me laisser ton commentaire sur ma publication facebook.

En conclusion, mon chum me demandait la semaine passée s'il y avait une limite à mes idées, à mes projets créatifs. Qu'est-ce que tu en penses toi?